Notre actualité

La première édition de THE SPOT se termine en beauté

Un discours liminaire du lauréat du Prix Nobel de la Paix Muhammad Yunus, des débats animés et interactifs, des démonstrations d’eSport et bien d’autres temps forts : la deuxième journée de THE SPOT a poursuivi et clôturé l’événement de la plus belle des manières au SwissTech Convention Center de Lausanne.

Dans une intervention intitulée « La contribution du sport à un monde à trois zéros : zéro pauvreté, zéro chômage et zéro émission nette de carbone », Muhammad Yunus a affirmé : « L’économie altruiste permet de résoudre les problèmes autour de soi…. Le sport peut lui aussi prendre une orientation sociale : ce n’est pas seulement un business ».

Le fondateur de la Grameen Bank n’a pas tari d’éloges au sujet de cet événement organisé sur deux joueurs autour du sport et de l’innovation, en mettant l’accent sur les synergies potentielles qu’il a ouvertes. « THE SPOT nous rassemble tous – l’entreprenariat sportif, l’entreprenariat social et les organisations sportives – pour discuter ensemble de la façon d’exploiter la puissance et l’énergie positives extraordinaires du sport pour le bien du monde », a-t-il déclaré.

THE SPOT a fait le plein : ce sont 700 participants issus de 25 pays, représentant 350 organisations et sociétés, qui ont pris part à l’événement. Parmi les visiteurs, on recensait plus d’une centaine d’employés de fédérations sportives internationales et du Comité International Olympique, plus de 45 start-ups et plus de 50 intervenants venus du monde entier. La Market Place et la Demo Zone ont accueilli plus d’une quarantaine de start-ups et 15 stands d’entreprises.

« Nous sommes comblés par cette première édition de THE SPOT, pour laquelle nous avons reçu des retours très positifs », a déclaré l’organisatrice de THE SPOT, Anna Hellman, directrice de ThinkSport. « Nous espérons avoir offert à chaque participant une expérience précieuse sortant des sentiers battus. À titre personnel, j’ai particulièrement apprécié ce cadre informel qui a suscité des interactions d’excellente qualité entre les participants. J’ai eu la sensation que tout le monde était accessible et enclin à partager son expérience, en mettant de côté toute notion de silo. C’était précisément notre objectif. Nous avons déjà de nombreuses nouvelles idées pour la deuxième édition, l’an prochain. Gardez le contact ! »

Cette deuxième journée a donné lieu à d’autres sessions interactives consacrées aux innovations pour les athlètes, aux équipements de sécurité et au matériel sportif, ainsi qu’au phénomène de l’eSport et à son avenir. Elles bénéficiaient des contributions d’intervenants de calibre mondial : Yannis Pitsiladis, professeur de science du sport et de l’exercice à l’université de Brighton ; Carlos Canto Alvarez, responsable du Metabolic Sensing Group chez Nestlé Health ; Eric Nauman, professeur d’ingénierie mécanique à l’université de Purdue ; Brent Berry, responsable mondial eSport chez Logitech ; Anna Baumann, spécialiste du droit de l’eSport ; Brett Abarbanel, directeur de recherche au Las Vegas International Gaming Institute de l’université du Nevada ; et Stefan Kuerten, directeur général d’UER Sport.

Pour l’occasion, le SwissTech Convention Center a été transformé en un open space offrant une atmosphère dynamique, où les participants ont été continuellement exposés à des contenus et expériences très variés. L’événement a débuté le 15 mai avec l'annonce d'un nouvel incubateur sportif pour start-ups, qui viendra stimuler encore davantage l’écosystème sportif unique de Lausanne et de la région.

Le plateau d’intervenants de la première journée comprenait Andy Walshe, directeur sport et performance humaine chez Logitech, Stéphane Guerry, président d’Havas Sport & Entertainment, Joey Tan, responsable des initiatives stratégiques internationales chez Alibaba, et Albert Mundet, responsable du département connaissances au hub innovation du FC Barcelone, pour ne citer qu’eux.

Sur la Market Place, les participants ont découvert de nouvelles solutions et de nouveaux produits dans des domaines tels que l’analyse de données, la télédiffusion numérique, les équipements et vêtements connectés, la technologie des matières, la nutrition et bien d’autres encore. Ils ont également pu tester leurs talents aux commandes de drones, d’une voiture de Formule 1 virtuelle et d’un bobsleigh.

La veille, la première édition de la Start-UpBattle, opéré par Venturelab, a vu ForwardGame décrocher un chèque de 5 000 francs suisses grâce à sa victoire face à un plateau relevé d’une quarantaine de concurrents. Créatrice de jeux mobiles de stratégie et d’environnements de jeu dans le monde physique, la société a pour vocation de redonner leurs lettres de noblesse aux rues, aux parcs et aux jardins en tant que terrains de jeu en jetant une passerelle entre le virtuel et le réel. Pour Tim Friedland, CEO de ForwardGame, ce succès vient confirmer que sa société est sur la bonne voie : « Cela nous conforte dans l’idée que nous sommes dans le vrai, et qu’il faut rendre le sport plus divertissant et plus accessible. Cette récompense constitue à nos yeux une validation très importante de notre travail ».

Les dates exactes de la deuxième édition de THE SPOT, qui aura lieu l’an prochain, seront annoncées très prochainement. Continuez de suivre notre actualité sur Twitter et rejoignez notre groupe Sport and Innovation sur LinkedIn !

Back
Top